Première source d'informations sur GrandLine et les quatre Océans

Dofla­mingo quitte le Shichi­bu­kai !!

Dans Actualité Par

La nouvelle, tout d’abord démen­tie par les Auto­ri­tés, a fina­le­ment été confir­mée dans la nuit par un Quar­tier Géné­ral mani­fes­te­ment dans l’em­bar­ras. Un nouveau camou­flet pour Le Gouver­ne­ment Mondial, suppo­sé­ment garant de cet ordre.

Dès hier soir la rumeur commençait à se répandre, et certaines sources au sein de la Marine s’en faisaient déjà l’écho. Puis un appel Den-Den Mushique anonyme est arrivé à notre rédac­tion à 23h45, nous annonçant l’in­for­ma­tion comme véri­dique. Nos confrères du Kaïgun Post, du Mizu-Mizu Shin­bun et du World Econo­mic Jour­nal nous confir­me­ront peu après avoir reçu un appel Den-Den Mushi en tout point simi­laire.

Il aura toute­fois fallut attendre tard dans la nuit pour obte­nir une confir­ma­tion offi­cielle de cette nouvelle incroyable, les services d’in­for­ma­tions de la Marine la réfu­tant pendant toute la soirée. Mais devant l’in­sis­tance de la presse et surtout la rapi­dité avec laquelle s’est répandu le scoop, il n’était plus possible pour le Gouver­ne­ment de dissi­mu­ler la chose plus long­temps. Le commu­niqué offi­ciel de l’AMP, sobre et sans expli­ca­tion, est tombé à 01h54 et indiquait simple­ment : « Donquixote Dofla­mingo, membre de l’ordre des Grands Corsaires, a dans la soirée offi­ciel­le­ment rompu le pacte qu’il avait passé avec le Gouver­ne­ment Mondial et la Marine. Il ne fait plus parti des membres du Shichi­bu­kai à comp­ter de ce jour et se voit par consé­quent reti­rer tout privi­lège que lui accor­dait son Statut ».

10 années d’im­mu­nité et de crimes

Donquixote Dofla­mingo était depuis dix ans main­te­nant membre du Shichi­bu­kai. Véri­table symbole d’un ordre dont beau­coup ont toujours du mal à tolé­rer l’exis­tence, il est soupçonné depuis long­temps d’être l’une des figures clés du Monde Souter­rain et du crime orga­nisé, parti­ci­pant acti­ve­ment à un trafic de drogue et d’armes d’am­pleur inter­na­tio­nale. Déten­teur d’une prime de 340,000,000 avant son entré dans l’ordre, son immu­nité diplo­ma­tique aura à de nombreuses reprises semé l’in­di­gna­tion dans le monde entier. A l’heure où nous écri­vons ces lignes, nous ne savons pas si Dofla­mingo renonce égale­ment à son titre de Roi de Dress­rosa (NM).

Il n’y a donc, aux yeux des obser­va­teurs, aucune raison logique à la démis­sion surprise du Corsaire qui a, par ce geste, perdu tout privi­lège aux yeux du Gouver­ne­ment. Certains avancent même l’hy­po­thèse d’une évic­tion orches­trée par l’Ami­ral en Chef Saka­zuki, voir celle d’une restruc­tu­ra­tion complète de cette si singu­lière insti­tu­tion. Contacté par Den-Den Mushi dans la soirée, le service de presse du Gouver­ne­ment Mondial a affirmé que « la déci­sion de Dofla­mingo ne remet en cause ni l’exis­tence du Shichi­bu­kai ni son impor­tance stra­té­gique dans la Guerre pour la Justice ».

Natif de Water7, Edgar Kent passe son Certificat d'Etude à l'âge de 15 ans, avant de s’inscrire à la Faculté de droit et de sciences politiques de St.Poplar qu'il quitte 3 ans plus tard, un double diplôme en poche. Il effectue en 1514 son service militaire pendant six mois dans le Nouveau Monde, et rejoindra à l'occasion les rangs des rédacteurs de l'Agence Mondiale de Presse (AMP). Il restera membre de l'AMP et continuera à voyager sous protection militaire jusqu'en 1520, date à laquelle il retourne dans le domaine de la presse civile. Il intègre le GrandLine Times et en devient, à tout juste 35 ans, le rédacteur en chef.

Egalement dans Actualité

Aller en Haut