Première source d'informations sur GrandLine et les quatre Océans

Dofla­mingo a été vaincu!!

Dans Actualité Par

Édition Spéciale Nous ne nous souve­nons pas, de mémoire de jour­na­liste, avoir dû impri­mer coup sur coup deux éditions spéciales. Cette jour­née folle touche à sa fin et ce qui est certain, c’est que ce 23 septembre aura été une jour­née à marquer d’une pierre blanche.

Luffy_Law
Tout a commencé ce matin lorsque la presse du monde entier apprend, à la surprise géné­rale, la démis­sion de Donquixote Dofla­mingo de l’ordre des Grands Corsaires. Puis, à 14h, un commu­niqué en prove­nance du Gouver­ne­ment Mondial affirme que cette infor­ma­tion est fausse. Plusieurs de nos confrères basés aux Quar­tiers Géné­raux du G-1 nous confir­me­ront tout l’après-midi que la Marine elle-même semble complè­te­ment dans le flou. Dans certains cercles, on commence à parler d’une manœuvre poli­tique de la part du Gouver­ne­ment…

Seule­ment, et alors que nous écri­vons ces lignes à 18h00 passées, tout a changé. Dress­rosa est un champ de ruines, Dofla­mingo a été vaincu et déchu de son trône après une bataille d’une violence possi­ble­ment jamais vue depuis la Guerre du Sommet.

A l’heure actuelle, la situa­tion reste très confuse et beau­coup d’in­for­ma­tions ne sauraient être confir­mées avant plusieurs jours. Il nous appa­raît cepen­dant primor­dial de révé­ler ici ce que nous savons. Ces révé­la­tions viennent de nous parve­nir de Dress­rosa de la part du Vice-Amiral Maynard par Den Den Mushi Vidéo.

En premier lieu, Dress­rosa n’existe plus. Les images diffu­sées sur les écrans nous ont lais­sés litté­ra­le­ment pantois quant à l’éten­due des destruc­tions qu’a subies le pays. Il nous est pour le moment impos­sible de comprendre préci­sé­ment ce qui a pu provoquer pareille déso­la­tion.

Second point annoncé par le Vice-Amiral Maynard, et non des moindres : le roi de Dress­rosa et membre emblé­ma­tique du Shichi­bu­kai, Donquixote Dofla­mingo, a été vaincu et déchu de son trône par l’al­liance des pirates Trafal­gar Law et Monkey D. Luffy. Il est à noter que c’est en réalité l’en­semble de l’équi­page du Corsaire qui aura été vaincu.

Troi­sième point, et cette infor­ma­tion sera très large­ment commen­tée dans nos colonnes dans les jours à venir, les révé­la­tions de la machi­na­tion hallu­ci­nante du désor­mais ex-Grand Corsaire qui aura  pris en otage la popu­la­tion entière de Dress­rosa durant les 10 ans d’un règne dont on commence seule­ment à perce­voir toute la noir­ceur.

Enfin, et les images diffu­sées sur les écrans reste­ront proba­ble­ment ce qui aura le plus marqué les obser­va­teurs sur place : l’Ami­ral Isshô ‘Fuji­to­ra’ s’est pros­terné, suivi de tous ses hommes, aux pieds de l’an­cien roi Rikku en s’ex­cu­sant solen­nel­le­ment, au nom de la Marine et du Gouver­ne­ment Mondial, d’être « respon­sable de la situa­tion » endu­rée par le Royaume. « Ce pays a gagné sa liberté grâce à l’ac­tion combi­née de pirates, de guer­riers et de citoyens » a-t-il déclaré à genoux devant le Den Den Mushi Vidéo pointé volon­tai­re­ment sur lui. L’Ami­ral Fuji­tora exclut donc tota­le­ment les forces de la Marine de l’équa­tion en insis­tant de façon aussi théâ­trale qu’a­hu­ris­sante sur ce fait : non seule­ment la Marine n’aura joué aucun rôle dans la déchéance de Donquixote Dofla­mingo et la libé­ra­tion de Dress­rosa, mais il insi­nue clai­re­ment que le Corsaire aurait reçu l’aide et l’ap­pui continu des Auto­ri­tés.

Sur l’île d’Apple Nine (NM) où ce texte finit de s’écrire, le choc est énorme et l’heure est à la conster­na­tion la plus totale. Il est évidem­ment trop tôt pour se pronon­cer plus en avant sur les consé­quences de ces incroyables révé­la­tions, mais toute la rédac­tion du GrandLine Times se mobi­lise en ce moment même afin de vous four­nir demain matin un nouveau compte-rendu aussi complet que possible.

Il est cepen­dant une chose que l’on peut d’ores et déjà affir­mer, et alors que les infor­ma­tions conti­nuent de nous parve­nir de toutes parts : nous venons sans contes­ta­tion possible d’as­sis­ter à un événe­ment dont la gravité et l’im­por­tance feront date.

Fils d'un militaire de carrière, Altaïr Pliskin est né à Marineford, mais grandit au royaume Shikkearu (GL), où le père est muté. Il y fait des études classiques et obtient une licence en lettres avant que n'éclate la guerre. Le père meurt au combat et la famille s'installe à Atenopolis (GL). Il intègre en tant que pigiste la rédaction du quotidien Le Pays, puis travaille cinq ans pour l'Agence Mondiale de Presse (AMP) et peaufine son apprentissage du métier. Il intègre la rédaction du GrandLine Times en 1520.

Egalement dans Actualité

Coup d’Etat à Phar­ros

Comme on pouvait le craindre, l’ar­mée Révo­lu­tion­naire profite plei­ne­ment de la chute
Aller en Haut