Première source d'informations sur GrandLine et les quatre Océans

Qui est Edward Weeble, le nouveau Shichi­bu­kai ?

Dans Archives, Divers Par

Cette fois, le compte est bon. L’ordre des Grands Corsaires, qui était resté dimi­nué depuis la Guerre du Sommet, est à nouveau au complet. Après les inté­gra­tions des pirates Buggy et Trafal­gar Law, c’est donc aujourd’­hui Edward Weeble qui a été dési­gné pour occu­per le septième et dernier siège de l’ordre.

Un siège restait à pour­voir au sein de l’ordre des Grands Corsaires, et celui-ci vient d’être attri­bué. Nous avons appris hier l’in­tro­ni­sa­tion d’Ed­ward Weeble au sein du Shichi­bu­kai. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce choix n’est pas prêt de calmer les ardeurs des adver­saires farouches de cette insti­tu­tion. Car, avec cette annonce, c’est une poli­tique de guerre perpé­tuelle contre la pira­te­rie qui semble se dessi­ner au sein du Goro­sei.

Le choix de Weeble relance donc la polé­mique. Quand bien même serait-il capable de vaincre plusieurs équi­pages crimi­nels recher­chés, son tempé­ra­ment indis­cu­ta­ble­ment instable en fait pour­tant une arme de destruc­tion massive à l’im­pu­nité aujourd’­hui virtuel­le­ment totale.

Weeble se prétend et se proclame le fils de feu Edward Newgate. Toute­fois, aucune confir­ma­tion, tant offi­cielle qu’of­fi­cieuse, n’est venue étayer ses dires. Doté d’une puis­sance de destruc­tion rappe­lant en effet furieu­se­ment celle du sinistre ‘Barbe Blan­che’, il semble s’être spécia­lisé dans la pour­suite des équi­pages pirates ayant pris part à la Guerre du Sommet. Ceci serait en soi une bonne nouvelle si chacune de ses appa­ri­tions ne se soldait par un nombre de victimes civiles désor­mais tragique­ment habi­tuel. Sa prime de 480 millions de berrys, désor­mais gelée, atteste de ses tristes faits d’arme. C’est le plus haute prime des 7 membres du Shichi­bu­kai.

Pour l’heure, nous n’avons d’autres choix que de « souhai­ter la bien­ve­nue » (sic) à Edward Weeble au sein de l’ordre des Grands Corsaires. Et de prier, sans pour­tant trop y croire, pour que sa sauva­ge­rie puisse être maitri­sée par l’Ami­ral en Chef Saka­zuki afin de le trans­for­mer en bras armée de la Justice.

Eibes Peter est journaliste spécialiste des questions de défense et de stratégie au sein du GrandLine Times depuis 1515. Il a notamment servi comme correspondant militaire pendant les guerres du Royaume Shikkearu, de Centaurea et de Sarayev. Il a reçu plusieurs prix comme le prix Kalache-Nikov en 1517, le prix Zephyr (pour les articles militaires) ainsi que le prix Thompson-Colt (pour ses interviews). Il aura été le correspondant privilégié du GrandLine Times pendant la terrible Guerre du Sommet en 1522.

Egalement dans Archives

Aller en Haut