Première source d'informations sur GrandLine et les quatre Océans

Le Pasta Lake et ses tradi­tions

Dans Art & Culture, Gastronomie Par

Des petites spécia­li­tés à la sauce South Blue, ça vous tente ? C’est ce que vous propo­sera l’éton­nant Pasta Lake. Racheté l’an­née dernière par le jeune chef Jibuni, il se trouve dans la petite ville de Joïful sur la très visi­tée île Kyuka (GL).

Âgé de tout juste 25 ans, Jibuni se montre dans sa cuisine d’une très grande matu­rité. Un temps élève du célèbre et regretté chef Banban, il arpente dans son adoles­cence les mers de South Blue en quête constante de nouvelles tradi­tions. Très atta­ché à ses origines, à savoir la large région du Canbei­rah, Jibuni arrive sur GrandLine avec la ferme inten­tion de s’y établir et d’y impor­ter le savoir-faire du « plus beau des Quatre Océans ». Il rachète l’an­née dernière la petite auberge du Pasta Lake pour la trans­for­mer en restau­rant gastro­no­mique.

Et c’est vrai que c’est petit, on le rate­rait presque. La façade exté­rieure ne paie pas de mine, mais l’in­té­rêt de l’en­droit ne réside abso­lu­ment pas dans sa déco­ra­tion. Le nouveau proprié­taire a souhaité conser­ver le style « auberge » de l’éta­blis­se­ment, en se concen­trant exclu­si­ve­ment sur la refonte de sa carte. Et quelle carte! Ma sélec­tion pour cette première visite : Coppa de sanglier, Jambon cru de porc marin, pain à l’huile d’olive, plus une part de pâtes sauce Bate­rillaise.

Verdict : un véri­table délice. Nous mangeons souvent de la char­cu­te­rie de South Blue, mais celle-ci est d’une qualité rare. La Coppa en parti­cu­lier est un monu­ment de splen­deur, et toutes les viandes sont affi­nées sur place, dans le plus pur respect de la tradi­tion de South Blue. Le petit pain, agré­menté de graines de sésame et tout droit sorti du four, est irré­sis­tible. Les pâtes quant à elles sont aussi bonnes que celles propo­sées géné­ra­le­ment sur l’Océan du Sud, et la sauce parfai­te­ment assai­son­née. Peu de chefs sur GrandLine sont capables d’exé­cu­ter les tradi­tions culi­naires de South Blue avec autant de maes­tria. La mousse au choco­lat brun avec laquelle nous avons conclu ce repas est d’une finesse et d’une légè­reté abso­lu­ment remarquables, là aussi.

pasta-lake

Le service en revanche, et c’est le seul bémol à appor­ter à une parti­tion pour le reste magis­trale, laisse vrai­ment à dési­rer. Il faut dire que ce restau­rant ne désem­plit pas – succès de l’île Kyuka oblige – et qu’il vous faudra venir en début de service ou réser­ver à l’avance pour vous assu­rer d’avoir une table. Que ceci ne vous empêche toute­fois pas (si votre budget est assez large…) de venir décou­vrir le Pasta Lake et ses tradi­tions. Le jeu en vaut réel­le­ment la chan­delle.

A noter que le jeune et talen­tueux Jibuni sera présent au prochain Festi­val de la Gastro­no­mie de Pucci à partir du 27 septembre prochain.

Réser­va­tion préfé­rable
Prix moyen par personne: 6000
Adresse: Joïful, île Kyuka (GL)
Coor­don­nées Log: GL 822.0.075

Tags:

Fils de Chef cuisinier, Morpheus Hendrix débute comme photographe pour finalement découvrir la cuisine à l'âge de vingt ans. Il décide vite de faire de cette passion son métier et d'apporter un regard neuf au monde culinaire. Voyageur insatiable, il parcourt les Quatre océans en quête de nouvelles émotions gustatives, en abordant l'aspect ludique et accessible. C'est le critique gastronomique Bernard Lepiaf qui lui met le pied à l'étrier en lui proposant d'écrire pour la prestigieuse revue Myam. Cette collaboration dure 12 années. Morpheus Hendrix rejoint la rédaction du GrandLine Times en 1520.

Egalement dans Art & Culture

Aller en Haut