Première source d'informations sur GrandLine et les quatre Océans

Fin de conflit sur Brock Collie

Dans En bref Par

La popu­la­tion martyre de l’île de Brock Collie (NM) avait bien besoin d’une trêve. Cette guerre, très peu média­ti­sée, oppo­sait d’un côté les forces royales, régu­liè­re­ment accu­sées de liens avec la Pègre, et de l’autre l’op­po­si­tion modé­rée du pays, hostile au pouvoir et réunie en Armée de Libé­ra­tion du Peuple. L’île voisine de Chou­rave, bien qu’elle ne l’ait jamais offi­ciel­le­ment déclaré, a long­temps soutenu l’ar­mée d’op­po­si­tion.

Après des années de souf­france et d’atro­ci­tés, il semble­rait donc que ce tragique affron­te­ment ait trouvé une fin avec la victoire des forces royales. D’après un commu­niqué du camp victo­rieux, une « charge armée héroïque, impor­tante et déci­sive » aura été menée avec succès contre l’ar­mée d’op­po­si­tion, dont la résis­tance a été « réduite à néant ».

Le conflit, qui aura duré deux ans, voit donc à nouveau un terri­toire du Nouveau Monde tomber entre les mains d’un pouvoir auto­ri­taire. Le royaume de Brock Collie, par la voie de son souve­rain Bras­sica, a immé­dia­te­ment émis une demande de recon­nais­sance au Gouver­ne­ment Mondial – demande restée sans réponse pour le moment.

Originaire de South Blue, Carol Frip obtient un doctorat en sciences politiques. Elle se voit décerner le prix Goucon en 1517 pour son livre "Le dessous des Révolutionnaires", écrit après un séjour clandestin à Centaurea (SB) pour rencontrer rebelles, soldats, et civils en se fondant dans la population locale. Ces cinq dernières années, elle a passé son temps à arpenter, en toute indépendance, ces pays en guerre où l'on ne donne pas la parole aux populations sur place. Après avoir été correspondante à Alubarna pour le Sandy Post, elle rejoint le GrandLine Times en avril 1521.

Egalement dans En bref

AVERTISSEMENT

Nous venons d’ap­prendre, d’après des sources locales fiables, que le Shichi­bu­kai Edward
Aller en Haut