Défi lancé à la noblesse mondiale !

monky_d_luffy

Archives – Actualité L’incident survenu hier sur l’archipel Shabondy, blessant grièvement un membre des Dragons Célestes, n’a pas fini de faire parler de lui. Tout comme l’auteur du scandale, le désormais tristement célèbre Monkey D. Luffy.

La Noblesse Mondiale possède un statut sacré. Les héritiers des 20 Royaumes, fondateurs historiques du Gouvernement Mondial, possèdent des droits inaliénables reconnus de tous, et provoquer l’un d’eux est certainement le plus haut crime qui puisse se perpétrer aujourd’hui. C’est pourtant ce qu’a choisit de faire le désormais célèbre Monkey D. Luffy, surnommé Luffy au chapeau de paille, sur l’Archipel Shabondy il y a de cela cinq jours.

C’est lors d’une vente aux enchères située sur le Grove 1 que l’incident a eu lieu, un assaut que les témoins de la scène qualifieront d’une « rare violence« .

Saint_CharlosLe pirate Luffy au Chapeau de Paille a pris à partie puis frappé au visage le très Noble St. Charlos, provoquant une panique totale parmi les acheteurs, choqués par la portée d’un tel geste. Tentant par la suite de se défendre face aux soldats de la Marine arrivés quelques minutes seulement après l’incident, il fut rejoint dans sa rébellion par deux autres pirates, eux aussi célèbres pour leurs méfaits, Eustass Kidd et Trafalgar Law – sans que l’on sache si une alliance entre ces trois équipages avait été scellé auparavant.
L’agression s’est alors transformée en véritable champs de bataille, lors duquel de très nombreux officiers de la Marine seront reportés blessés.

L’Amrial Kizaru, dépêché peu après sur place comme le veut la coutume lorsque la Noblesse Mondiale est attaquée, a procédé à l’arrestation sur l’archipel de 500 pirates, qui selon nos sources seront conduits au centre pénitencier d’Impel Down dans les prochains jours.

Parmi les 500 ne semblent toutefois pas figurer le Chapeau de Paille ou son équipage, qui paraissent avoir réussi à prendre la fuite – aidés selon certaines sources par un mystérieux vieil homme dont l’identité, et surtout l’existence, reste à confirmer. Des sanctions – peut-être une mise à jour de leurs primes – seront sans aucun doute prononcées à leur encontre d’ici peu.

happy wheels

Partagez