Le Capi­taine Coby sauve la prin­cesse Komane !

Dans (Spoils) Par

Une source interne de la Marine, encore non-confir­mée offi­ciel­le­ment, nous apprend le sauve­tage in extre­mis hier de la Prin­cesse Komane du royaume Lulu­cia (GL) par l’étoile montante de la Marine, le Capi­taine Coby !

La délé­ga­tion du royaume de Lulu­cia, qui navi­guait sous escorte mili­taire vers la Terre Sainte de MarieJoa, aurait été attaquée hier dans la mati­née par un équi­page pirate pour le moment non-iden­ti­fié. Selon les premiers éléments à notre dispo­si­tion, les troupes de la Marine qui accom­pa­gnaient la délé­ga­tion royale auraient livré un valeu­reux combat contre les pirates. Toute­fois, après s’être assuré que le Roi était hors de danger, et sans que l’on sache encore comment, personne parmi les soldats n’au­rait remarqué la dispa­ri­tion de la prin­cesse Komane. Celle-ci, toujours selon notre source, aurait été kidnap­pée par un petit groupe d’as­saillants pirates qui auraient réussi à prendre la fuite.

L’in­ci­dent aurait par chance trouvé une fin heureuse grâce à l’in­ter­ven­tion héroïque du Capi­taine Coby. Déjà surnommé « l’étoile montante de la Marine », le Capi­taine Coby s’est notoi­re­ment illus­tré en sauvant un grand nombre de vies lors du fameux inci­dent de Rocky Port. Aidé de son parte­naire le Lieu­te­nant-Comman­dant Hermep, le jeune héros serait parvenu à libé­rer la prin­cesse et à appré­hen­der les pirates. Son navire aurait depuis croisé la route du convoi consti­tué des délé­ga­tions des royaumes de Prodence et Dress­rosa, et tous feraient actuel­le­ment route vers Néo-Mari­ne­ford, passage obligé avant d’at­teindre MarieJoa.

Désor­mais entre les mains des auto­ri­tés, les kidnap­peurs pour­raient être jugés en compa­ru­tion immé­diate pour Tenta­tive de Coup d’Etat et Révo­lu­tion­na­risme, et encourent en toute logique la peine de mort.

L’in­for­ma­tion, qui pour le moment n’a toujours pas été relayée par les Auto­ri­tés, aurait néan­moins fait grin­cer quelques dents au sein d’un Quar­tier Géné­ral de Néo-Mari­ne­ford parti­cu­liè­re­ment sous tension à quelques jours de l’ou­ver­ture de la Rêve­rie. S’il s’avère que la vie de la prin­cesse Komane s’est réel­le­ment retrou­vée en danger suite à un manque­ment de la part de la Marine, cette histoire pour­rait bien avoir d’im­por­tantes réper­cus­sions diplo­ma­tiques.

 

Fils d'un militaire de carrière, Altaïr Pliskin est né à Marineford, mais grandit au royaume Shikkearu (GL), où le père est muté. Il y fait des études classiques et obtient une licence en lettres avant que n'éclate la guerre. Le père meurt au combat et la famille s'installe à Atenopolis (GL). Il intègre en tant que pigiste la rédaction du quotidien Le Pays, puis travaille cinq ans pour l'Agence Mondiale de Presse (AMP) et peaufine son apprentissage du métier. Il intègre la rédaction du GrandLine Times en 1520.