Rêve­rie : La Prin­cesse sirène est arri­vée au Red Port!

Dans (Spoils) Par

Notre corres­pon­dant spécial sur place, Félix, nous fait parve­nir depuis MarieJoa les dernières infor­ma­tions en direct de l’évé­ne­ment. Révé­la­tions des têtes couron­nées, discus­sions à l’ordre du jour et impres­sions à chaud, ne manquez rien de ce grand Conseil des Rois grâce à nos articles quoti­diens sur le sujet!

Red Line, côté Para­dis – Red Port, 13h00.

À la veille de l’ou­ver­ture de l’évé­ne­ment le plus impor­tant de l’an­née, les derniers retar­da­taires ont enfin achevé leur long voyage.

Six délé­ga­tions diffé­rentes ont accosté au même moment au Red Port, où je me trouve, sous les accla­ma­tions d’une petite foule ayant fait le dépla­ce­ment depuis l’Ar­chi­pel Sabaody. C’est sous les flash des très nombreux photo­graphes présents sur place que sont arri­vés respec­ti­ve­ment les rois Beer VI du royaume de Rosh­wan, Ham Burger du royaume Bally­wood, Stelly du royaume de Goa et Tacos du royaume Shishano. Ils furent suivis par la délé­ga­tion du royaume de Tajine et sa souve­raine Moro­ron, ainsi que la fameuse et contro­ver­sée délé­ga­tion des Hommes-Pois­sons.

Véri­table attrac­tion de cette jour­née, les repré­sen­tants du royaume Ryugu ont été chaleu­reu­se­ment accueillis. La présence de la jeune fille du roi Neptune, la prin­cesse Shira­ho­shi, n’est pas pour rien dans cet engoue­ment popu­laire. Pour sa toute première appa­ri­tion publique, la sirène géante aura étonné par sa taille (elle dépasse presque la carrure déjà très impo­sante de son père Neptune), et charmé par sa beauté, supé­rieure selon certains à celle de l’Im­pé­ra­trice Pirate Boa Hancock. Pour l’anec­dote, le magnat de la presse ‘Big News’ Morgans, présent sur place, en est lui aussi resté bec bée !

Tandis que ces lignes s’écrivent, les invi­tés rejoignent, grâce au système du Bondola, la Terre Sainte. Après une montée de presque 2h le long du plus haut conti­nent du monde, Red Line, ils seront accueillis dans la Rési­dence Céleste du Château de MarieJoa, et y séjour­ne­ront durant toute la semaine que durera l’évé­ne­ment.

[Crédit photo : Amano­moon]

Baroudeur des mers depuis son plus jeune âge, Félix quitte son South Blue natal afin d'entamer une longue série de voyages à partir desquels naîtront 3 romans (la trilogie des "Carnets de Voyage d'un chat errant" aux éditions Seven Heaven). Grand amateur de mystères, il intègre la rédaction du magazine Frontières en 1520 afin, selon lui, de "dévoiler les secrets du monde". Certains articles remarqués lui valent une reconnaissance certaine dans le milieu journalistique, et il intègre l'Agence Mondiale de Presse (AMP) en tant que correspondant local spécialisé dans le Nouveau Monde. Il décide enfin de rejoindre le GrandLine Times en 1524 afin d'alimenter ses chroniques "Voyages au bout du monde". Félix sera le correspondant privilégié de notre journal durant toute la durée de la grande Rêverie 1524.