Sondage : une majo­rité d’ha­bi­tants contre les Corsaires

Dans (Spoils) Par

Un récent sondage révèle qu’une vaste majo­rité des habi­tants de GrandLine est désor­mais favo­rable à l’abo­li­tion de l’ordre des Grands Corsaires. De quoi large­ment alimen­ter les débats, puisque le sujet est offi­ciel­le­ment à l’agenda des discus­sions pour ce quatrième jour de la Grande Rêve­rie.

L’opi­nion est-elle en train de bascu­ler ? Un sondage Opinion-Den exclu­sif pour le World Econo­mic Jour­nal et le GrandLine Times diffusé hier montre que 69% des habi­tants de GrandLine estiment désor­mais que l’ordre des Grands Corsaires doit être aboli, soit 25 points de plus en un mois. Dans le Nouveau Monde, ils sont 63% à souhai­ter la disso­lu­tion de l’ordre.

Un chan­ge­ment de senti­ment qui appa­raît toute­fois moins prononcé sur les Quatre Océans, toujours globa­le­ment en faveur des Grands Corsaires. Selon l’ins­ti­tut, 51% des habi­tants de South Blue et 52% de ceux de West Blue conti­nuent de penser que l’Ordre du Shichi­bu­kai est un élément impor­tant de l’Équi­libre des Pouvoirs – ce qui repré­sente tout de même un recul de 4 points.

« Le scan­dale Dofla­mingo à Dress­rosa semble avoir été, pour beau­coup, le scan­dale de trop. D’un point de vue poli­tique, c’est donc à un retour­ne­ment assez net de l’opi­nion publique auquel on assiste aujourd’­hui, et le Conseil des 5 Étoiles va au-devant de diffi­cul­tés crois­santes s’il persiste dans sa stra­té­gie actuelle », note Opinion-Den dans sa note de synthèse. C’est la première fois, selon l’ins­ti­tut, qu’une si large majo­rité de citoyens estime que le Gouver­ne­ment Mondial doit rompre défi­ni­ti­ve­ment son pacte avec les 7 contro­ver­sés pirates.

Un ordre plus que jamais remis en cause

Les résul­tats de ce sondage ont été envoyés à MarieJoa afin d’ali­men­ter les débats, puisque le sujet sera offi­ciel­le­ment discuté au cours de la quatrième jour­née du Grand Conseil des Rois. À la tête de la fronde se trouvent évidem­ment les royaumes d’Ala­basta (GL) et Dress­rosa (NM), offi­ciel­le­ment suppor­tés, entre autres, par ceux de Prodence (NM), Sakura (GL), Lulu­cia (GL), Kano (WB), ainsi que la délé­ga­tion des Hommes-Pois­sons. Ajou­tons qu’une grande partie de la Marine soutient offi­cieu­se­ment cette initia­tive et que le Vice-Amiral Smoker et l’Ami­ral Isshô ‘Fuji­to­ra’ se sont régu­liè­re­ment expri­més sur le sujet.

Il est enfin à noter que ce sondage n’a pas du tout plu à Henri-Bernard Vel, ancienne figure du Gouver­ne­ment et fervent soutien de l’Ordre, et qu’il l’a fait savoir dans les colonnes du W.E.J. Il estime que ce sondage est du « matraquage psycho­lo­gique révo­lu­tion­naire » et conteste notam­ment la réponse des sondés qui auraient, selon lui, « répondu davan­tage sous le coup de l’émo­tion que grâce à une réflexion raison­née ». Le philo­sophe a conclu en rappe­lant qu’une dispa­ri­tion de l’Ordre des Grands Corsaires « affai­bli­rait consi­dé­ra­ble­ment le Gouver­ne­ment Mondial dans sa mission de Paix et de Justice », et amène­rait inévi­ta­ble­ment le Monde « au chaos et à la barba­rie la plus abso­lue ».

Diplômée du prestigieux Institut des Sciences Politiques de Logue Town (EB), Kana D. Kenji est notamment l'auteur de Comprendre les systèmes politiques, un ouvrage dans lequel elle revisite l'histoire des différents régimes incorporés au Gouvernement Mondial. Elle enseigne en master à l'Institut d'Etudes Politiques de Washin Town (NM) et assure une chronique des évolutions politiques contemporaine dans la revue Commentaire.s. Elle participe régulièrement au GrandLine Times depuis 1522.