Première source d'informations sur GrandLine et les quatre Océans

Wapol, la nomi­na­tion polé­mique

Dans Archives, Divers Par

C’est peu de dire que l’am­bi­tion (ou l’ego) de Wapol ne connaît pas de limites. Le magnat de la finance a été propulsé Roi du Royaume malé­fique de Black Drum (SB) par un décret du Gouver­ne­ment Mondial. Une déci­sion qui, à moins d’un an de la grande Rêve­rie, aura choqué les nombreux détrac­teurs du sulfu­reux homme d’af­faires.

Parlons-en, juste­ment, du Conseil des Rois de cette fin d’an­née : Wapol va très logique­ment pouvoir à nouveau siéger [aux côtés] des élites mondiales ! La nouvelle pourra surprendre, mais est pour­tant tout ce qu’il y a de plus offi­cielle : le Gouver­ne­ment Mondial a décidé d’at­tri­buer un terri­toire à l’homme d’af­faires « en vertu des services rendus par le Conglo­mé­rat Wapol à l’éco­no­mie mondiale dans son ensemble ».

Voici donc aujourd’­hui Wapol rede­venu monarque, cette fois-ci du mysté­rieux « Royaume malé­fique de Black Drum ». Si cette annonce a été faite par le Gouver­ne­ment, il se dit pour­tant de façon insis­tante que cette couronne lui aurait été en réalité offerte par la Noblesse Mondiale elle-même.

Quali­fier Wapol de figure contro­ver­sée confi­ne­rait à l’eu­phé­misme. D’une arro­gance folle, il a insulté ses adver­saires, énoncé des énor­mi­tés sans que cela lui barre la route d’un pouvoir qu’il estime lui reve­nir de droit. En effet, le mari de Miss Univers ne digère toujours pas l’élec­tion de Dalton à la tête de « son » ancien Royaume. Son opinion sur l’ac­tuel monarque du Royaume Sakura? « En plus d’être moche, c’est un arri­viste incom­pé­tent, un lâche et un abruti. ». De quoi alimen­ter d’éven­tuelles polé­miques lors de la prochaine grande Rêve­rie !

Diffi­cile coha­bi­ta­tion avec l’élite mondiale

Si la plupart des Gouver­ne­ments de GrandLine et des quatre Océans ont plutôt timi­de­ment applaudi le retour de Wapol parmi l’élite mondiale, ce dernier n’a en revanche pas manqué de s’ex­pri­mer, avec tout le bagou qu’on lui connait, sur ses pres­ti­gieux collègues.

« La fille Nefer­tari, pour qui elle se prend ? » lance-t-il en réfé­rence à Vivi Nefer­tari, fille du monarque Alabas­tien Cobra et héri­tière du royaume des sables, « Quand on n’ar­rive même pas à se trou­ver un mari, on n’a rien à faire à la tête d’un royaume ! Ma ha ha ha ! ».

Quant à Mamay There­sea II, reine de l’ar­chi­pel Ukay (GL), très critique envers lui, il n’hé­site pas à expliquer la raison de cette inimi­tié. « Elle était atti­rée par moi et a tenté de me char­mer, mais je l’ai toujours trou­vée moche et je lui ai dit. Depuis, elle m’en veut ! Ma ha ha ha !! »

Et le très diplo­mate Wapol d’ajou­ter que «  la présence de pois­cailles à la Rêve­rie est une insulte pour les humains honnêtes !!  ». La délé­ga­tion des Hommes-Pois­sons appré­ciera.

Il est encore trop tôt pour savoir si Wapol sera en effet invité au grand évène­ment de cette fin d’an­née. Mais sa présence permet­trait à coup sûr d’épi­cer des débats parfois fran­che­ment austères.

Diplômée du prestigieux Institut des Sciences Politiques de Logue Town (EB), Kana D. Kenji est notamment l'auteur de Comprendre les systèmes politiques, un ouvrage dans lequel elle revisite l'histoire des différents régimes incorporés au Gouvernement Mondial. Elle enseigne en master à l'Institut d'Etudes Politiques de Washin Town (NM) et assure une chronique des évolutions politiques contemporaine dans la revue Commentaire.s. Elle participe régulièrement au GrandLine Times depuis 1522.

Egalement dans Archives

Aller en Haut