Le Puffing Ice, nouvel exploit de la Galley-La Company

Le Puffing Ice est terminé !

393 vues
Lecture : 5 min

La célèbre Galley-la Company, amenée par son sympathique vice-président Paulie, a présenté au monde entier hier la seconde locomotive à vapeur nautique, baptisée « Puffing Ice ». Une véritable révolution, qui ouvre enfin la voie à une généralisation globale de ce moyen de transport extraordinaire qu’est le Train des Mers.

14 ans après la création du Puffing Tom, le premier Train des Mers, le Puffing Ice est donc la seconde locomotive à vapeur nautique à voir le jour. Il aura fallu presque deux ans de travail acharné à la Galley-la Company pour réaliser ce que d’aucuns disaient impossible : reproduire la technologie du Puffing Tom d’origine.

Selon Paulie, le Vice-Président de la Galley-la Company, toute la difficulté du projet résidait dans le fait que les plans de la première locomotive, pourtant encore en circulation aujourd’hui, ont en grande majorité disparu. L’autre grand challenge était, comme il l’expliquera par la suite, que le balancement délicat de la locomotive sur les rails demande un équilibre et un poids particulier, qui sont propres à chaque appareil. Il nous faut donc comprendre que le Puffing Ice reste une pièce unique et qu’une production à grande échelle semble à l’heure actuelle inenvisageable.

Mais que ceci ne cache pas l’essentiel : le Puffig Ice reste bel et bien une technologie reproductible, et il ouvre désormais la voie à une lente démocratisation du système de Train des Mers. Il représente en outre une avancée technologique fantastique, dont les répercussions économiques et sociales ne pourront réellement se mesurer que d’ici quelques décennies. Il n’y a qu’à se souvenir de l’état de misère de Water 7 il y a 14 ans pour comprendre l’impact considérable que pourrait avoir, pour n’importe quelle cité ou royaume, un système de transport et de communication aussi rapide et fiable que le celui du Train de Mers.

D’ores et déjà, plusieurs grandes entreprises, ainsi que de nombreux représentants de différentes localités sur GrandLine, ont fait savoir à la Galley-la Company tout l’intérêt qu’ils portaient à leur dernière création. Un communiqué du Gouvernement Mondial a salué une « réalisation exceptionnelle » et Iceburg, maire de Water 7 et Président de la Galley-la Company, s’est déclaré « ému par la ténacité de son équipe et fier du travail effectué ».

Pour Paulie et ses collègues, c’est un rêve qui s’accomplit. « J’étais encore un môme quand le Puffing Tom s’est élancé sur les rails aquatiques pour la première fois. J’ai fait le voyage originel, et je peux vous dire que je m’en souviens comme si c’était hier ! » nous confiera-t-il, très fier de lui. « Je suis super fier de mes gars, notamment Lulu et Tilestone. On a tous bossé comme des dingues ». Ce qu’il espère retirer de cet évènement ? « Ça va me permettre de payer mes dettes ! » s’exclame-t-il dans un grand éclat de rire et cigare au bec, avant de s’offusquer de la tenue selon lui bien trop osée de notre assistante. Heureux de voir que malgré le succès et les années, le charismatique Paulie ne change pas !

En collaboration avec le Mizu Mizu Shinbun

Après un diplôme de Sciences Économiques et Sociales, Faye Valentine débute sa carrière en 1515 en intégrant la rédaction de la revue World Economic Times. Elle intègre ensuite le monde des Affaires en devenant Conseillère Financière auprès du Doskoï Panda Group. Elle quitte ses fonctions 2 ans plus tard afin de revenir à sa passion première, à savoir l'écriture. Elle est l'auteur de Pour un commerce sans frontières et collabore au GrandLine Times en tant qu'experte en économie depuis 1521.