Portgas D. Ace, commandant d'Edward Newgate

Ace aux poings ardents appréhendé !

/
357 vues
Lecture : 3 min

La nouvelle a fait sensation et le Quartier Général de la Marine n’a pas attendu longtemps avant de la rendre publique : « Le pirate Portgas D. Ace, Commandant de la seconde flotte d’Edward Newgate, a été arrêté hier dans l’après-midi dans des circonstances à la fois exceptionnelles et tragiques ».

C’est sur L’île de Banaro (GL) qu’a eu lieu hier ce que certains observateurs lointains ont décrit comme « une bataille entre la lumière et les ténèbres ». La folie du combat qui a opposé Ace aux Poings Ardents à un autre pirate, Marshall D. Teach, a presque entièrement dévasté l’île, sur laquelle de très nombreuses victimes sont à déplorer.

Si nous connaissons les pouvoirs et le passif de Portgas D. Ace, Teach demeure en revanche très largement méconnu. Marshall D. Teach, surnommé par certains Barbe Noire, n’était pas recensé par les services de la Marine et aucun avis de recherche n’a jamais été prononcé à son encontre. Toutefois, son nom et ses actes effroyables commençaient, parmi la population de GrandLine, à faire parler d’eux.

C’est donc avec une très grande surprise que les observateurs ont appris, par le même communiqué, l’entrée de Teach dans l’ordre du Shichibukai. L’ordre des 7 Capitaines Corsaires, ces pirates passant un pacte avec le Gouvernement, avait en effet été récemment amputé de l’un de ses membres, Sir Crocodile, destitué pour crimes de trahison et tentative de coup d’état après les très médiatisés événements d’Alabasta. Il était donc attendu que la Marine ne laisserait pas la place vacante très longtemps.

« Marshall D. Teach, pour avoir livré au Gouvernement un très dangereux criminel, a été invité par les hautes autorités de la Marine à intégrer l’ordre des Grands Corsaires, ce qu’il a accepté ». Il est à noter que, selon certaines rumeurs, Teach aurait été sous les ordres d’Edward Newgate, information que nous ne sommes pas en mesure de confirmer pour le moment.

La Marine a terminé son communiqué en indiquant que « le pirate Portgas D. Ace sera escorté demain jusqu’au centre pénitencier d’Impel Down et encourra sans doute la peine de mort ».

Le verdict sera rendu publique d’ici quelques jours, mais les observateurs retiennent déjà leurs souffles face aux conséquences qu’auraient un tel évènement, craignant une réaction du capitaine de Portgas, l’effroyable Barbe Blanche.

(Avec AMP)

Originaire de South Blue, Carol Frip obtient un doctorat en sciences politiques à l'age de 20 ans. Elle se voit décerner le prix Goucon en 1517 pour son livre Le dessous des Révolutionnaires, écrit après un séjour clandestin à Centaurea pour rencontrer rebelles, soldats, et civils en se fondant dans la population locale.
Ces cinq dernières années, elle a passé son temps à arpenter, en toute indépendance, ces pays en guerre où l'on ne donne pas la parole aux populations sur place.
Après avoir été correspondante à Alubarna pour le Sandy Post, elle rejoint le GrandLine Times en avril 1521.