Le pirate Momo, réellement affilié à Marshall D. Teach ?

Les pirates de « Barbe Rose » arrêtés !!

907 vues
Lecture : 3 min

Nous apprenons de source locale que le royaume de Rourucia (NM) a été hier en proie à une attaque pirate du capitaine Momo, dit « Barbe Rose ». Malgré des dégâts et quelques victimes, l’ensemble des pirates ont été appréhendés… par les habitants de la ville eux-mêmes !

L’assaut, qui a eu lieu en fin de matinée, s’est déroulé sur le vieux port juxtaposant le palais royal de Rourucia. Plusieurs navires de commerce ont été coulés par les pirates qui, selon des témoins de la scène, ont revendiqué leur affiliation à l’Empereur du Nouveau Monde Marshall D. Teach. Nous ignorons pour le moment si cette affiliation est réelle ou non.

Les pillards, qui ont très certainement planifié leur rapine en comptant sur la défense actuellement très amoindrie du royaume, ont mis le feu à une partie du port. Ils s’en sont ensuite pris directement à la population civile, en attaquant indistinctement vieillards, femmes et enfants. Selon un premier bilan, on dénombrerait deux morts et une dizaine de blessés.

De façon toutefois surprenante, les habitants du port ont héroïquement et courageusement combattus les pirates, qu’ils ont même réussi à vaincre ! C’est donc avec un certain soulagement que la population de Rourucia, royaume connu pour ses difficultés économiques, va pouvoir se partager les quelques 52,000,000 offerts pour la capture du capitaine Momo.

Plus grave en revanche, les témoignages que nous avons pu recueillir confirment tous qu’aucune troupe de la Marine n’était présente sur place – ce qui peut surprendre lorsqu’on connait la proximité du royaume de Rourucia avec la base du G-2. En cause, évidemment, le déploiement massif d’une grande majorité de ses effectifs afin de sécuriser la grande Rêverie, dont le coup d’envoi sera donné demain.

Cet incident intervient une fois de plus dans un contexte délicat pour les Autorités, de plus en plus accusées de délaisser la sécurité de nombreuses localités sur GrandLine et les Quatre Océans. Cette attaque, qui fait suite à la tentative de kidnapping de la princesse Comăne avant-hier, risque fort d’attiser les foudres de la délégation du royaume, d’ores et déjà présente à Marie Joie.

Originaire de South Blue, Carol Frip obtient un doctorat en sciences politiques à l'age de 20 ans. Elle se voit décerner le prix Goucon en 1517 pour son livre Le dessous des Révolutionnaires, écrit après un séjour clandestin à Centaurea pour rencontrer rebelles, soldats, et civils en se fondant dans la population locale.
Ces cinq dernières années, elle a passé son temps à arpenter, en toute indépendance, ces pays en guerre où l'on ne donne pas la parole aux populations sur place.
Après avoir été correspondante à Alubarna pour le Sandy Post, elle rejoint le GrandLine Times en avril 1521.