Gecko Moria et l’armée des zombies !

1771 vues
Lecture : 4 min

L’ancien Grand Corsaire et capitaine des Pirates de Thriller Bark, Gecko Moria, est bel et bien vivant. C’est ce que confirme un stupéfiant rapport du Cipher Pol remis jeudi au Gouvernement Mondial. Un retour aux affaires d’autant plus fâcheux que le Cipher Pol avait lui-même confirmé la mort du pirate il y a plus de deux ans…

Dans un contexte déjà tendu, voilà une résurrection dont les Hautes Autorités se seraient bien passées. En début de semaine, un raid pirate a été mené à Doerena, capitale du royaume de Grocador (NM). L’attaque s’est soldée par des très nombreux blessés, laissant une partie de la ville et du grand palais royal en proie aux flammes. Les troupes de la base du G-E, située dans la zone, n’ont pas pu intervenir à temps, les effectifs s’estimant « débordés ». Si les assaillants ont rapidement regagné le large, les témoignages des victimes et les clichés pris sur place sont en revanche formels quant à l’identité du capitaine : il s’agit bien de Gecko Moria.

Célèbre pirate à la lugubre réputation, Gecko Moria avait pourtant été officiellement déclaré mort suite à la Guerre du Sommet. Ancien membre éminent de l’ordre des Grands Corsaires,  il avait pour spécificité d’utiliser une armée de zombies pour parvenir à ses fins – un modus operandi confirmé par les récentes victimes.

« Erreur manifeste de jugement »

De source interne à la Marine, des rapports d’officiers auraient depuis plusieurs semaines déjà fait état du retour de Gecko Moria, sans que l’information ne soit réellement prise au sérieux. Le royaume de Doerena abritant de nombreuses familles membres de la Haute Noblesse, un sévère rappel à l’ordre des Dragons Célestes est à prévoir au sein de New Marine Ford.

Cet incident vient ternir un peu plus l’image d’un Gouvernement Mondial sous pression et qui semble incapable de contenir une piraterie redevenue endémique. Du côté du Cipher Pol, on confesse à nouveau une « erreur manifeste de jugement ». Après la résurrection surprise de Monkey D. Luffy il y a à peine deux mois (lui aussi pourtant officiellement décédé), beaucoup d’observateurs commencent à remettre en cause la compétence de l’agence.

Le Gouvernement Mondial s’est fendu hier soir d’un communiqué indiquant qu’une enquête interne allait être ouverte auprès du Cipher Pol afin de comprendre comment de si lourdes erreurs d’appréciation ont été possibles. Sur quelles bases a-t-on pu conclure aux décès de Monkey D. Luffy et de Gecko Moria ? Comment ces deux sommités de la piraterie ont-ils pu disparaître des radars aussi longtemps sans que personne ne s’en aperçoive ? Le Directeur Général de l’agence, Bajolet, va très certainement devoir rendre des comptes.

Quoi qu’il en soit, le Gouvernement a d’ores et déjà fait savoir qu’aucune réintégration de Gecko Moria au sein des Grands Corsaires n’est à prévoir, et que son ancienne prime de 320,000,000 a été réactivée.

Fils d'un militaire de carrière, Altaïr Pliskin est né à Apple Nine (NM), mais grandit au Royaume Shikkearu (GL), où le père est muté. Il y fait des études classiques et obtient une licence en lettres avant que n'éclate la Guerre en 1515. Le père meurt au combat et la famille retourne s'installer à Apple Nine. Il intègre en tant que pigiste la rédaction du quotidien Le Pays, puis travaille cinq ans pour l'Agence Mondiale de Presse (AMP) et peaufine son apprentissage du métier. Il intègre la rédaction du GrandLine Times en 1522.