Les pirates ayant passé un pacte avec le Gouvernement.

L’ordre des Grands Corsaires perd 3 de ses membres

/
26 vues
Lecture : 3 min

Ce matin, un communiqué de l’AMP a très officiellement confirmé une réorganisation drastique du groupe des Corsaires, celui-ci passant de sept à quatre. Ce ne sont pas moins de trois pirates qui perdent leurs privilèges.

L’ordre des Capitaines Corsaires, déjà amputé de l’un de ses membres, retombe désormais à quatre pirates. La destitution de Sir Crocodile il y a quelques mois n’aura été que l’annonciateur d’un grand chambardement au sein de la controversée institution. Comme l’avait annoncé le GrandLine Times à la suite des événements survenus à Alubarna, l’ordre des Corsaires, que beaucoup d’observateurs jugeaient alors d’une « instabilité grandissante », vit peut-être aujourd’hui ses derniers instants.

Le communiqué nous apprend ainsi que l’homme-poisson Jinbei a, après des années passées à sillonner les mers sous la protection du Gouvernement, officiellement annoncé sa démission. Sa participation à la guerre aux cotés de Barbe Blanche avait de toute façon officiellement rompu le pacte qui le liait au Gouvernement.

Marshall D. Teach, dernier intégré en date et récemment accepté au sein de l’ordre après avoir remis Portgas D. Ace aux autorités, a lui été destitué pour crime de trahison. Le communiqué ne donne aucune explication sur la nature de cette trahison. Le cas de Teach est donc plus troublant que celui de Jinbei car, bien qu’absent à Marine Ford lors de l’arrivée de Newgate, il restera aux yeux du monde l’homme qui sera parvenu à abattre l’Empereur Barbe Blanche.

Enfin, et toujours dans le même communiqué, le décès de Gecko Moria est officialisé. Sans apporter plus de précision, il est stipulé que celui-ci a perdu la vie lors de la grande Guerre du Sommet à laquelle il a participé.

Don Quijotte Doflamingo, L’impératrice Boa Hancock, Kuma le Tyrant et Dracule Mihawk sont donc le dernier bastion d’une institution que certains jugent aux abois. Aucune information sur d’éventuels remplacements n’a filtré, et le Gouvernement se refuse toujours à tout commentaire concernant l’avenir de l’ordre des Grands Corsaires.

Avec AMP.

Docteur en science politique de l'Université de Loguetown, Hecker a été pendant plus de 10 président de la Ligue Mondiale pour la Paix, avant d'entrer à la rédaction de la revue Le Poing. Ce spécialiste de l'histoire et du monde de la piraterie officie pour le GrandLine Times depuis 1520.