Le cliché qui a mis le feu aux poudres. Crédit photo : Rollando35

Relations entre soldats : la Marine dégonfle la polémique

566 vues
Lecture : 4 min

À l’origine de toute cette affaire, un article publié dans le magazine conservateur Le Poing et intitulé ‘Marine : Justice et décadence’. Les auteurs y décrivent une institution « libertaire », où « les soldats s’exhibent dans la rue sans aucune gêne ni aucune pudeur ». En marge de l’article, toute une série de clichés montrant différents gradés de la Marine aux comportements publics manifestement inappropriés, voir intimes.

Cet article, dont le ton racoleur colle parfaitement avec la ligne éditoriale du magazine, a fait réagir jusqu’aux plus hautes sphères du Gouvernement. Parmi les nombreux officiers incriminés, un cliché en particulier aura mis le feu aux poudres : on peut en effet y voir la contre-amirale Hina dans les rues d’Alubarna, Alabasta (GL), dans un état d’ébriété avancé et aux bras du célébrissime vice-amiral Smoker.

Les réactions ne se sont pas fait attendre. En haut lieu, beaucoup ont fustigé « ces soldats de la Marine qui, par leurs comportements déviants, portent atteinte au prestige même du Gouvernement Mondial ! ». « Les militaires doivent, en toutes circonstances, montrer de la distance et du professionnalisme ! C’est l’honneur de la Justice qui est atteint ! » a pour sa part déclaré l’ancienne secrétaire d’État Boutin, retraitée depuis plusieurs années mais continuant de « veiller au respect des bonnes mœurs au sein de nos institutions ». Le porte-parole du Gouvernement Mondial, Cristaner, a par ailleurs fait savoir ce matin qu’une commission d’enquête allait être diligentée afin de « faire le point sur l’état moral de nos forces armées ».

La Marine solidaire

Du côté de la Marine, on relativise tout en essayant d’éteindre l’incendie. Le vice-amiral Tokikake, en charge des relations avec la presse, préfère voir dans cette affaire une « polémique stérile et politicienne ». « Dans tous les métiers, les relations entre collègues ont toujours existé. Les militaires ne font pas exception, je ne vois pas ce qu’il y a d’extraordinaire à cela. Une fois leur service terminé, nos soldats font bien ce qu’ils veulent » a-t-il expliqué sereinement. « Si cela peut rassurer certains croulants au sein du Gouvernement, nous allons faire davantage de prévention sur les comportements publics à respecter en toute circonstance. Voilà ».

Tandis que la Marine semble donc jouer la carte de l’apaisement, les principaux intéressés ne décolèrent pas. « Ils se prennent pour qui tous ces politicards de merde ?! » s’est emporté le vice-amiral Smoker, contacté ce matin par escargophone, « C’est des conneries tout ça ! Cette photo a plus de deux ans, on était juste allé boire un verre ensemble !! Vous allez pas me gonfler pour une soirée un peu arrosée, non ?!! ». « Hina n’a rien à dire rien aux chiens qui cherchent les ennuis ! » s’est quant à elle fendue la contre-amirale Hina, manifestement elle aussi contrariée, « Smoker est un collègue et un ami. Si ce photographe se présente devant moi, Hina ne répond plus de rien !! ».

Après des études de communication, Sophie Nerb décide d'assumer sa passion pour le théâtre et son amour pour son idole Johan Blueford en mettant sa plume au service de l'actualité artistique et people. Elle collabore avec le GrandLine Times depuis janvier 1518