Découverte du QG de l’Armée Révolutionnaire!

Baltigo_Ruins

Guerre contre le Révolutionnarisme Le Gouvernement Mondial annonce être parvenu à localiser l’île de Baltigo, le quartier général de l’Armée Révolutionnaire. Cependant, au moment où la Marine et le Cipher Pol sont arrivé sur place, les pirates de Barbe Noire avaient déjà détruit la base opérationnelle de Dragon.

REvolutionnairesLa guerre contre le mouvement Révolutionnaire s’accélère de façon spectaculaire, avec cette annonce d’une importance cruciale. Le quartier général de Dragon et de ses hommes, l’île de Baltigo (GL), a en effet été découvert. [Ci-contre, les photos du grand leader Dragon, et des Commandants Sabo et Koala]

L’île, depuis des décennies entourée de mystère, aura finalement pu être localisée grâce aux informations d’une source restée anonyme. Immédiatement dépêchées sur place, les forces de la Marine et du Cipher Pol ont toutefois trouvé une base militaire à l’état de ruine. Revolutionnaire2Nous sommes en mesure de confirmer aujourd’hui que le quartier général de l’Armée Révolutionnaire, Baltigo, est donc à présent complètement détruit.

En cause, les pirates de Barbe Noire qui, selon une source interne de la Marine, venaient tout juste d’attaquer l’endroit. Le communiqué officiel du Gouvernement précise par ailleurs qu’après une brève échauffourée avec le Cipher Pol, l’équipage de Marshall D. Teach a, comme à son habitude, rapidement pris la fuite.

Une grande victoire

La traque aura été longue. Jamais, auparavant, le moindre indice concernant l’emplacement du fameux quartier général des Révolutionnaires n’avait filtré. C’est peu dire si la très secrète organisation aura subit hier un revers d’une importance capitale. Le communiqué du Gouvernement salut l’événement comme une « grande victoire » contre le terrorisme révolutionnaire international. L’action des forces armées du Gouvernement Mondial intervient dans un contexte de très forte tension dans le Nouveau Monde, où l’activité pirate semble s‘intensifier.

Il est en revanche encore trop tôt pour présumer des motivations de Marshall D. Teach, ainsi que des raisons qui l’ont poussé à affronter un mouvement que d’aucun prétendaient allié de la Piraterie.

happy wheels

Partagez