Le Grand Corsaire Don Quichotte Doflamingo

Doflamingo a été vaincu!

//
499 vues
Lecture : 6 min

ÉDITION SPÉCIALE! Nous ne nous souvenons pas, de mémoire de journaliste, avoir dû imprimer coup sur coup deux éditions spéciales. Cette journée folle touche à sa fin et ce qui est certain, c’est que ce 23 septembre aura été une journée à marquer d’une pierre blanche.

Tout a commencé ce matin lorsque la presse du monde entier apprend, à la surprise générale, la démission de Don Quichotte Doflamingo de l’ordre des Grands Corsaires. Puis, à 14h, un communiqué en provenance du Gouvernement Mondial affirme que cette information est fausse. Plusieurs de nos confrères basés aux Quartiers Généraux du G-1 nous confirmeront tout l’après-midi que la Marine elle-même semble complètement dans le flou. Dans certains cercles, on commence à parler d’une manœuvre politique de la part du Gouvernement…

Seulement, et alors que nous écrivons ces lignes à 18h00 passées, tout a changé. Dressrosa est un champ de ruine, Doflamingo a été vaincu et déchu de son trône après une bataille d’une violence possiblement jamais vue depuis la Guerre du Sommet.

À l’heure actuelle, la situation reste très confuse et beaucoup d’informations ne sauraient être confirmées avant plusieurs jours. Il nous apparait cependant primordial de révéler ici ce que nous savons. Ces révélations viennent de nous parvenir de Dressrosa de la part du Vice-Amiral Meynard par Den Den Mushi Vidéo.

En premier lieu, Dressrosa n’existe plus. Les images diffusées sur les écrans nous ont laissés littéralement pantois quant à l’étendue des destructions qu’a subies le pays. Il nous est pour le moment impossible de comprendre précisément ce qui a pu provoquer pareille désolation.

Second point annoncé par le Vice-Amiral Meynard, et non des moindres : le roi de Dressrosa et membre emblématique du Shichibukai, Don Quichotte Doflamingo, a été vaincu et déchu de son trône par l’alliance des pirates Trafalgar Law et Monkey D. Luffy. Il est à noter que c’est en réalité l’ensemble de l’équipage du Corsaire qui aura été vaincu.

Troisième point, et cette information sera très largement commentée dans nos colonnes dans les jours à venir, les révélations de la machination hallucinante du désormais ex-Grand Corsaire qui aura  pris en otage la population entière de Dressrosa durant les 10 ans d’un règne dont on commence seulement à percevoir toute la noirceur.

Enfin, et les images diffusées sur les écrans resteront probablement ce qui aura le plus marqué les observateurs sur place : l’Amiral Issho ‘Fujitora’ s’est prosterné, suivi de tous ses hommes, aux pieds de l’ancien roi Riku en s’excusant solennellement, au nom de la Marine et du Gouvernement Mondial, d’être « responsable de la situation » endurée par le Royaume. « Ce pays a gagné sa liberté grâce à l’action combinée de pirates, de guerriers et de citoyens » a-t-il déclaré à genoux devant le Den Den Mushi Vidéo pointé volontairement sur lui. L’Amiral Fujitora exclut donc totalement les forces de la Marine de l’équation en insistant de façon aussi théâtrale qu’ahurissante sur ce fait : non seulement la Marine n’aura joué aucun rôle dans la déchéance de Don Quichotte Doflamingo et la libération de Dressrosa, mais il insinue clairement que le Corsaire aurait reçu l’aide et l’appui continu des Autorités.

Sur l’île d’Apple Nine (NM) où ce texte finit de s’écrire, le choc est énorme et l’heure est à la consternation la plus totale. Il est évidemment trop tôt pour se prononcer plus en avant sur les conséquences de ces incroyables révélations, mais toute la rédaction du GrandLine Times se mobilise en ce moment même afin de vous fournir demain matin un nouveau compte-rendu aussi complet que possible.

Il est cependant une chose que l’on peut d’ores et déjà affirmer, et alors que les informations continuent de nous parvenir de toutes parts : nous venons sans contestation possible d’assister à un événement dont la gravité et l’importance feront date.

Natif de Water7, Edgar Kent passe son Certificat d’Étude à l'âge de 15 ans, avant de s’inscrire à la Faculté de droit et de sciences politiques de St.Poplar qu'il quitte 3 ans plus tard, un double diplôme en poche. Il effectue en 1514 son Service Militaire pendant six mois dans le Nouveau Monde, et rejoindra à l'occasion les rangs des rédacteur de l'Agence Mondiale de Presse (AMP). Il restera membre de l'AMP et continuera à voyager sous protection militaire jusqu'en 1520, date à laquelle il retourne dans le domaine de la presse civile. Il intègre le GrandLine Times et en devient, à tout juste 30 ans, le rédacteur en chef.