Première source d'informations sur GrandLine et les quatre Océans

Entre­tien avec un jeune offi­cier de la Marine

Dans Archives, Prélude à la Guerre Par

Alors que le Gouver­ne­ment Mondial lance une nouvelle campagne de recru­te­ment massive, nous avons choisi d’in­ter­ro­ger un jeune espoir de la Marine. Le jeune Coby, sergent-chef, témoigne de son expé­rience récente, notam­ment aux côtés du célèbre Vice-Amiral Garp.

GLT : Sergent-Chef Coby, vous vous êtes engagé dans la Marine assez tardi­ve­ment. Pourquoi un tel chan­ge­ment dans votre vie?
Sergent-Chef Coby : C’était mon rêve depuis toujours. Je n’osais pas me lancer, mais un ami m’a poussé à m’en­ga­ger. Nous étions à côté d’une caserne, et j’y suis allé!

La Marine lance une grande campagne de recru­te­ment. Que diriez-vous à nos lecteurs qui souhai­te­raient s’en­ga­ger?
Venez! N’hé­si­tez pas. La Marine est une insti­tu­tion mondiale qui a pour valeurs la rigueur, la justice et la paix. C’est un choix de vie, un enga­ge­ment quoti­dien pour faire régner l’ordre sur les océans. La Marine c’est une grande aven­ture! Rejoi­gnez-moi!

Vous êtes aujourd’­hui sergent-chef. Comment s’est passée votre ascen­sion au sein de la Marine?
La Marine est un secteur qui m’a permis d’évo­luer rapi­de­ment. J’ai commencé comme mate­lot, puis j’ai rencon­tré le vice-amiral Garp et je me suis entraîné sous son comman­de­ment. C’est sûr, ça n’a pas été facile tous les jours, mais si j’en suis là aujourd’­hui, c’est en parti grâce à cela. Et puis je n’étais pas seul, il y avait Hermep avec moi!

Qui ? Racon­tez nous!
Hermep, le fils du colo­nel Morgan! C’est aussi grâce à lui que nous nous sommes retrou­vés sous le comman­de­ment du Vice-Amiral Garp. Nous devions escor­ter le colo­nel Morgan, arrêté plus tôt, lorsqu’il a tenté de s’échap­per en prenant Hermep en otage. C’est là que nous avons rencon­tré le vais­seau du Vice-Amiral.

Juste­ment, puisque vous évoquez l’af­faire du colo­nel Morgan, que pensez-vous de l’abus de pouvoir qu’il a pu exer­cer? Il n’est pas le premier gradé a ainsi outre­pas­ser ses fonc­tions.
(il hésite) Je ne suis pas certain de comprendre votre ques­tion. Le colo­nel Morgan a été jugé et condamné par le tribu­nal interne de la Marine, comme d’autres ayant abusé de leur posi­tion. Vous trou­ve­rez toujours des hommes corrom­pus, où que vous alliez. Ce n’est pas une raison pour jeter le discré­dit sur une orga­ni­sa­tion qui se bat chaque jour pour faire régner l’ordre et la justice.

Nous avons récem­ment aperçu le Vice-Amiral Garp, que nous savons être votre mentor, en partance pour le centre péni­ten­cier d’Im­pel Down. Pouvez-vous nous donner des infor­ma­tions sur les raisons d’un tel dépla­ce­ment?
Non. Inter­ro­gez le ! Je ne suis pas auto­risé à faire de commen­taires.

Puisque nous en venons à l’ac­tua­lité du moment, parlez-nous de l’exé­cu­tion de Port­gas D. Ace?
Ce n’est pas mon rôle de m’épan­cher sur ce sujet. Mais il est évident que son arres­ta­tion a provoqué un boule­ver­se­ment dans le monde.

Pour­riez-vous nous parler de la menace de Barbe Blanche et des 23 navires de la Marine détruits dans le Nouveau Monde?
C’est une catas­trophe, un véri­table drame. Mais lorsqu’on s’en­gage dans la Marine, on sait que l’on prend égale­ment ce risque. Une fois de plus, il ne m’ap­par­tient pas de commen­ter davan­tage ces problèmes. Si vous dési­rez en savoir plus, il faudra vous adres­ser au Quar­tier Géné­ral.

Sergent-Chef, merci beau­coup.

Propos recueillis par Altaïr Plis­kin.

Eibes Peter est journaliste spécialiste des questions de défense et de stratégie au sein du GrandLine Times depuis 1515. Il a notamment servi comme correspondant militaire pendant les guerres du Royaume Shikkearu, de Centaurea et de Sarayev. Il a reçu plusieurs prix comme le prix Kalache-Nikov en 1517, le prix Zephyr (pour les articles militaires) ainsi que le prix Thompson-Colt (pour ses interviews). Il aura été le correspondant privilégié du GrandLine Times pendant la terrible Guerre du Sommet en 1522.

Egalement dans Archives

Aller en Haut