Première source d'informations sur GrandLine et les quatre Océans

Le milliar­daire Gild Tesoro incar­céré !

Dans En bref Par

Coup de tonnerre dans le milieu des affaires ! L’in­for­ma­tion est passée inaperçue, mais mérite pour­tant qu’on s’y arrête. Large­ment méconnu du grand public, le sulfu­reux Gild Tesoro était une figure emblé­ma­tique de la finance inter­na­tio­nale. Le 2 octobre dernier, il est passé en quelques heures de son gigan­tesque et emblé­ma­tique casino, le Gran Tesoro, aux geôles d’Im­pel Down, nette­ment moins confor­tables.

Le milliar­daire de 41 ans, dont la fortune est esti­mée à quelques 500 milliards de berrys, a été appré­hendé en début de soirée. Une dizaine de vais­seaux de guerre de la Marine, appuyés par des agents du Cipher Pol, ont ouvert le feu contre le casino, créant panique et confu­sion parmi les visi­teurs. Si l’im­mense majo­rité est parve­nue à quit­ter les lieux sans soucis, la Marine évoque quelques bles­sés qui ont été « immé­dia­te­ment pris en charge ».

Suite à son arres­ta­tion, le bouillon­nant patron de casino a été trans­porté à Enies Lobby accom­pa­gné de son cercle exécu­tif, dont plusieurs membres sont soupçon­nés d’en­tre­te­nir des liens ténus avec le milieu de la pègre. Tesoro a été jugé en compa­ru­tion immé­diate et reconnu coupable de plusieurs chefs d’in­cul­pa­tion, dont extor­sion de fonds en bande orga­ni­sée, escroque­rie, blan­chi­ment ou encore compli­cité d’actes de pira­te­rie – pour n’en citer que quelques-uns.

Il a été classé Despe­rate Crimi­nal et immé­dia­te­ment conduit au grand centre péni­ten­cier d’Im­pel Down, où il séjour­nera pour une durée encore incer­taine. Les unités du Cipher Pol doivent toujours déter­mi­ner jusqu’où allaient les liens unis­sant Gild Tesoro à la pègre et la grande pira­te­rie inter­na­tio­nale. Plus grave, les enquê­teurs soupçonnent forte­ment le Gran Tesoro d’avoir pu servir à finan­cer les armées révo­lu­tion­naires de Monkey D. Dragon. Si ces faits sont avérés, celui qu’on surnom­mait encore il y a peu « l’em­pe­reur de l’or » risque au mieux la prison à perpé­tuité, au pire la peine de mort.

Avec AMP

Egalement dans En bref

AVERTISSEMENT

Nous venons d’ap­prendre, d’après des sources locales fiables, que le Shichi­bu­kai Edward
Aller en Haut