Jack 'la Séchersee', l'une des 3 Calamités de l'Empereur Kaido

Mort de Jack, figure majeure des Pirates aux Cent Bêtes !

293 vues
Lecture : 2 min

Le convoi spécial acheminant vers Impel Down le désormais ex Grand Corsaire Don Quichotte Doflamingo a été attaqué par Jack dit ‘La Sécheresse’, leader parmi les bras-droits de l’infâme Empereur Kaido. Le pirate aurait trouvé la mort dans cet assaut.

Les répercussions de l’Affaire Dressrosa continuent. Un communiqué de la Marine nous apprend que le bras droit de l’Empereur Kaido, Jack ‘La Sècheresse’, s’est rendu coupable d’avoir ouvert le feu contre le convoi de la Marine transportant Doflamingo, et est désormais présumé mort, son corps n’ayant pas été retrouvé.

Le pirate Jack ‘la sècheresse’, dont la prime atteint le chiffre aberrant d’un milliard de Berrys, a trouvé la mort hier en attaquant le convoi transportant le Grand Corsaire déchu Don Quichotte Doflamingo vers le centre pénitencier d’Impel Down. Le convoi était composé de quatre Vaisseaux de Guerre, sur lesquels se trouvaient, entre autres, la vice-amirale Tsuru, l’ancien amiral en chef Sengoku et l’amiral Fujitora.

Le communiqué indique également que les assauts des pirates ont été « repoussés » et leur flotte « partiellement détruite ». Si le navire principal de Jack a été anéanti, 10 officiers de la Marine sont morts, sept autres ont été blessés, et deux des quatre Vaisseaux de Guerre ont été coulés.

Interrogé par le GrandLine Times, le Quartier Général de la Marine confirme que cet incident n’aura fait que ralentir le convoi et que Don Quichotte Doflamingo est toujours en ce moment sous le contrôle de la vice-amiral Tsuru.

Fils d'un militaire de carrière, Altaïr Pliskin est né à Apple Nine (NM), mais grandit au Royaume Shikkearu (GL), où le père est muté. Il y fait des études classiques et obtient une licence en lettres avant que n'éclate la Guerre en 1515. Le père meurt au combat et la famille s'installe à Atenopolis (GL). Il intègre en tant que pigiste la rédaction du quotidien Le Pays, puis travaille cinq ans pour l'Agence Mondiale de Presse (AMP) et peaufine son apprentissage du métier. Il intègre la rédaction du GrandLine Times en 1522.