Règle­ment de comptes parmi les Empe­reurs?!

Dans (Spoils) Par

Les réper­cus­sions de l’af­faire « Chapeau de paille » conti­nuent, non sans une certaine inquié­tude chez les obser­va­teurs en place dans le Nouveau Monde. Une source interne de la Marine, sous couvert d’ano­ny­mat, nous apprend qu’une commu­ni­ca­tion escar­go­pho­nique entre Kaido et Big Mom aurait été inter­cep­tée par la Marine hier en début d’après-midi.

Selon les éléments à notre dispo­si­tion, les deux Empe­reurs, pour­tant en guerre ouverte depuis des décen­nies, se seraient mis d’ac­cord pour traquer l’équi­page des ‘pirates au chapeau de paille’ et spécia­le­ment leur emblé­ma­tique capi­taine, Monkey D. Luffy. Si cette infor­ma­tion s’avé­rait fondée, cette alliance repré­sen­te­rait une triste première depuis 40 ans.

Du côté de Néo-Mari­ne­ford, aucune confir­ma­tion n’a été faite pour le moment. Pas de confir­ma­tion non plus du côté du Gouver­ne­ment Mondial, qui a précisé « se foca­li­ser entiè­re­ment sur la Rêve­rie » et souhai­ter « lais­ser les problèmes mili­taires entre les mains de la Marine ». Contac­tée par Den Den Mushi ce matin, la base G-F de l’île Front, comman­dée par le Vice-Amiral Prodi et située non loin de Totto Land, n’a pas non plus corro­boré la nouvelle mais s’est tout de même fendue d’un maladroit « nous ne souhai­tons pas commen­ter cette infor­ma­tion… heu, cette rumeur !! » qui lais­se­rait à penser que la commu­ni­ca­tion entre les deux terri­fiants capi­taines pirates a bel et bien eu lieu.

Cette nouvelle ne fait qu’ajou­ter au climat de tension qui s’ins­talle progres­si­ve­ment sur le Nouveau Monde, avec un équi­libre des puis­sances plus que jamais remis en ques­tion par l’ex­pan­sion­nisme gran­dis­sant de Monkey D. Luffy. Celui que l’on consi­dère à présent comme le cinquième Empe­reur pour­rait à terme, selon de nombreux experts mili­taires, être au centre d’un jeu d’al­liances de plus en plus complexe condui­sant toute la seconde partie de GrandLine à un poten­tiel conflit géné­ra­lisé que personne aujourd’­hui ne serait en mesure de conte­nir.

Natif de Water7, Edgar Kent passe son Certificat d'Etude à l'âge de 15 ans, avant de s’inscrire à la Faculté de droit et de sciences politiques de St.Poplar qu'il quitte 3 ans plus tard, un double diplôme en poche. Il effectue en 1514 son service militaire pendant six mois dans le Nouveau Monde, et rejoindra à l'occasion les rangs des rédacteurs de l'Agence Mondiale de Presse (AMP). Il restera membre de l'AMP et continuera à voyager sous protection militaire jusqu'en 1520, date à laquelle il retourne dans le domaine de la presse civile. Il intègre le GrandLine Times et en devient, à tout juste 30 ans, le rédacteur en chef.